La liberté ,c'est tellement simple!

Publié le 3 Janvier 2021

A l'heure où certains s'essaient à restreindre nos libertés individuelles au nom d'une crise sanitaire (qui ressemble à une aubaine planétaire pour un certain nombre de dirigeants autoritaires...) ,il est bon de retrouver le goût des choses simples.

La liberté,c'est tellement simple,c'est de pouvoir choisir!

Même le Président de la République française  et son gouvernement semblent s'en être souvenu puisqu'ils nous répètent qu'il n'y aura pas  en France de vaccination obligatoire pour la covid 19.

La vaccination,c'est tellement simple si vous avez le droit de choisir de vous faire vacciner...Nous n'avons certes pas la garantie d'être libre de voyager si nous choisissons de ne pas nous faire vacciner,mais l'honneur est sauf.Nous aurons le choix!

L'écrivain anglais Georges Orwell publiait un an avant sa mort  en 1950 son livre le plus célèbre "1984" dans lequel il anticipait les dérives totalitaires de nos sociétés,en imaginant  entre autres l'état de guerre perpétuelle, la surveillance de masse et la suppression du passé.

Ses réflexions ont une dimension politique exemplaire:  "Dès l'instant où la machine est apparue,il a été clair pour tous ceux qui réfléchissaient que le besoin de main d'oeuvre,et par conséquent les inégalités, était voué à disparaître.Si la machine était mise au service de ce but,la faim,la pénibilité du travail,le manque d'hygiène,l'analphabétisme et la maladie pourraient être éradiqués en quelques générations.Et de fait,sans qu'elles servent cet objectif mais par un processus automatique,c'est-à-dire en produisant de la richesse qu'il devenait impossible de ne pas redistribuer,la machine a bel et bien élevé le niveau de vie de l'homme moyen dans des proportions considérables sur une période de cinquante ans entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe.

Mais il est apparu aussi clairement qu'une augmentation universelle de la richesse menaçait de destruction-représentait en elle-même la destruction- d'une société hiérarchisée.Dans un monde où chacun travaillerait peu,mangerait à sa faim,habiterait une maison avec salle de bain et réfrigérateur,posséderait une voiture voire un avion,la forme d'inégalité la plus flagrante ou même le plus importante disparaîtrait. La richesse ,devenue générale ne conférerait plus de distinction. Il était certes possible d'imaginer une société où la richesse-c'est-à-dire les biens personnels et le luxe-serait également répartie mais où le pouvoir resterait aux mains d'une caste privilégiée.Sauf qu'en pratique cette société -là ne pourrait demeurer stable bien longtemps.Car si tous jouissent de loisirs et de sécurité,las masses ordinairement abruties par la pauvreté vont s'instruire et se mettre à penser,en conséquence de quoi elles finiront par s'apercevoir que la minorité privilégiée ne sert à rien et elles la balaieront..."

Il me semble que nous en sommes là sur la planète Terre!Les Chinois ont effectué en 30 ans le chemin aboutissant à la prospérité que les Occidentaux ont mis deux siècles à parcourir.Il est probable que les Africains qui habitent le continent  le plus vaste et le plus riche en ressources peuvent parcourir ce chemin en 10 ou 20 ans...

Le Mouvement pour le Paradisme ,https://fr.paradism.org/index.php ,fondé sur une idée simple de Raël,est prêt à accompagner l'humanité sur ce chemin. A condition qu'elle ne choisisse pas de s'auto-détruire...

 

 

Rédigé par Rachid le Timide

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :